Cassandra – Sécurisation de base du cluster

De base, Cassandra est configuré en laissant l’accès ouvert sans sécurité en tant que super-utilisateur cassandra.

Il est donc nécessaire de sécuriser le système une fois toute la configuration réalisée, que ce soit un Cassandra local ou un Cassandra cluster. Continue reading ‘Cassandra – Sécurisation de base du cluster’

Cassandra – Configurer un cluster à 5 nœuds et stockage SAN

Dans cet article sera discutée la création d’un cluster Cassandra complet. La répartition de charge (load-balancing) permettant la connexion indifféremment à n’importe quel nœud de cluster, ainsi que la haute-disponibilité (high-availibility) seront abordés dans un article ultérieur.

Il est considéré que les bases de manipulation d’un shell comme bash ou ksh sont acquises, ainsi que les bases de fonctionnement du système d’exploitation Linux (UNIX-like). Continue reading ‘Cassandra – Configurer un cluster à 5 nœuds et stockage SAN’

Linux – Connecter un serveur à un SAN (iSCSI)

Dans cet article sont décrites les étapes nécessaires à la configuration d’un stockage SAN utilisant le protocole de communication iSCSI avec un serveur Linux. Continue reading ‘Linux – Connecter un serveur à un SAN (iSCSI)’

Oracle – Flashback database

Oracle propose une fonctionnalité permettant de créer des points de sauvegarde rapides. Cette option est un complément des sauvegardes à chaud par RMAN et optimise des sauvegardes intermédiaires permettant un retour rapide à une situation connue.

Le mécanisme se fonde sur la Flash Recovery Area d’Oracle.

L’une des utilisations possibles d’une telle fonctionnalité est de permettre par exemple de stocker des points intermédiaires de chargement d’une base de données et permettre un retour à n’importe lequel de ces points pour pouvoir rejouer les étapes suivantes de chargement sans avoir à rejouer intégralement un chargement. Continue reading ‘Oracle – Flashback database’

PostgreSQL – Query, View, Materialized View, Execute Plans

Il existe plusieurs manières d’accéder aux données d’une base de données. Je vais évoquer ici les principales méthodes d’accès possibles avec PostgreSQL : les requêtes directes sur les tables, les requêtes sur des vues, les requêtes sur des vues matérialisées. Continue reading ‘PostgreSQL – Query, View, Materialized View, Execute Plans’

PostgreSQL – Déplacer un tablespace ou un groupe de tablespaces

Il peut être nécessaire pour diverses raisons, de déplacer des tablespaces d’un répertoire vers un autre.

Un tablespace PostgreSQL est un répertoire.

PostgreSQL dans le cadre d’un upgrade de version, nécessite de connaître l’ancien répertoire de données et le nouveau répertoire de données. Cela implique donc que tous les tablespaces soient sous l’arborescence principale du serveur.

Continue reading ‘PostgreSQL – Déplacer un tablespace ou un groupe de tablespaces’

Linux – LVM, création d’un VG et d’un LV

Utiliser LVM pour la gestion de l’espace de stockage filesystems amène une souplesse dans la gestion de ceux-ci.

Il est nécessaire de disposer d’un espace disponible soit sous forme d’un device complet, soit sous forme d’une partition d’un device.

Continue reading ‘Linux – LVM, création d’un VG et d’un LV’

PostgreSQL – Partitioning (Partitionnement) de tables par valeurs

PostgreSQL n’intègre pas le partitioning comme nous le connaissons dans Oracle ou MySQL.

Le partitioning passe par l’utilisation de l’héritage de table avec vérification de valeurs.

Continue reading ‘PostgreSQL – Partitioning (Partitionnement) de tables par valeurs’

PostgreSQL – Monitoring des locks

Deux documents très utiles provenant du Wiki PostgreSQL :

Lock Monitoring, donnant des requêtes applicables en versions <= 9.2 et en 9.3

Lock dependency information, donnant des informations plus précises sur les verrous et surtout les cascades de verrous.

Oracle – Variable système TWO_TASK

Cette variable permet de réaliser une connexion à une instance Oracle sans avoir besoin de préciser l’alias de connexion habituel.

Sa valeur reflète une entrée présente dans le fichier $ORACLE_HOME/network/admin/tnsnames.ora ou $TNS_ADMIN/tnsnames.ora

Lorsque cette variable est définie, elle prend le pas sur la variable ORACLE_SID si celle-ci a été définie.

TWO_TASK peut donc être définie sur un serveur ne contenant aucune instance Oracle, puisque son rôle est de permettre l’utilisation d’un alias présent dans le fichier tnsnames. Continue reading ‘Oracle – Variable système TWO_TASK’